Définir l’architecture de son site internet

La manière dont vous rangez les informations qui se trouvent sur votre site, et dont vous les présenter s’appelle « l’architecture ». Même s’il faut penser aussi aux pages légalement « obligatoires », il ne faut pas pour autant en délaisser le côté simple et intuitif. Cela aide vos internautes à consulter la totalité de votre site. Au plus ce sera simple, et au plus, les gens auront envie de consulter complètement votre site. Une bonne architecture, et le tour est joué !

Lorsque vous constituez votre cahier des charges, l’architecture de votre site internet, classée par ordre d’importance, fait partie des éléments à considérer en premier.

Si l’on prend l’exemple d’un site web e-commerce, nous savons tous que certains points ne nous intéressent pas forcément. Les mentions légales minimales, les conditions générales de vente, et autres parties obligatoires, ne sont pas importantes en soi (pour nous), mais pourtant, légalement, nous ne pouvons pas y échapper. Si, maintenant, nous nous focalisons sur l’architecture de catalogue, il faut y réfléchir un certain temps, sachant qu’il est très difficile de classer correctement les produits (contrairement à ce que l’on pourrait croire).

Plusieurs points composent cette architecture, et l’objectif du site internet présenté est de « ramener » le maximum de clients, et donc réaliser des ventes. Il faut donc sensibiliser le client de façon optimum.

Dans cet article, nous n’aborderons pas le côté visuel. Nous parlerons du contenu, tels que vos textes, vos descriptions d’articles ou vos articles proprement dit, et des fonctions qui définiront votre architecture. Les catégories sont déterminées par le contenu. Elles contiennent des menus, qui seront positionnés en haut à gauche. Tout ce qui concerne les newsletter, RSS, autrement dit les abonnements, se trouveront en haut à droite. Pour finir, en bas ou sur le côté, nous trouverons les gadgets ou autres « spéciales geeks », qui seront en nombre limité.

Pourquoi cette architecture ? Tout simplement parce que l’utilisateur a ses habitudes, et reconnaît les codes. Si vous souhaitez faire autrement, cela vous plaira sans doute, et sortira de l’ordinaire, mais l’internaute risque de quitter le site sans même le consulter.

Si vous prenez un catalogue papier, vous n’avez qu’à tourner les pages pour le consulter. Sur un site internet, il faut tenir compte de tous les paramètres, notamment le temps de chargement de la page. Si la disposition de vos pages est logique, l’internaute naviguera tranquillement sur votre site, et y reviendra si nécessaire. Pourquoi le logo se trouve-t-il, très souvent en haut à gauche ? Tout simplement, parce qu’il permet de retourner à la page d’accueil. Puis vient le fil d’Ariane (façon Web). En cliquant dessus, l’utilisateur se retrouvera dans la navigation de votre site, et ce, quand il veut.

L’interactivité entre les pages de votre site, entre votre site et ceux que l’on trouve sur le Web, entre le Web et les outils disponibles sur Internet, comme les moteurs de recherche, les e-mails, les listes de diffusion, des fichiers à télécharger, s’appelle l’essence du Web.

Inutile de télécharger de plugin ou de modifier la résolution d’écran, ni de changer le nombre de couleurs de l’ordinateur. Alors qu’un site peut tout à fait être optimisé en vue d’une configuration déterminée, il doit rester compatible pour tous. Tout le monde doit pouvoir le consulter.

Au moment de concevoir l’architecture de votre site internet, vous devez prendre en considération certaines choses qui restent importantes.

La première est l’architecture hiérarchisée de votre site internet. Manière la plus facile pour organiser les informations, les internautes n’ont pas de difficultés à trouver l’information qu’ils veulent. Néanmoins, cette organisation hiérarchisée ne se fait pas au hasard. Ces blocs d’informations indépendants demandent un considérable travail d’analyse de données (doublons d’informations, duplicate content, notions pré-requises). Si l’organisation de cette architecture hiérarchisée n’est pas soigneusement disponible, alors elle ne servira à rien.

Cette étape terminée, passons à la navigation « en étoile », c’est-à-dire à un suivi de l’information, sans retourner à la forme hiérarchisée. Si nous prenons l’exemple du site refapex.fr, il est impossible de parler d’un article dont il aurait été question dans un autre texte sans en insérer un lien vers la page fournissant de plus amples informations. En ce qui concerne les sites marchands, il est important de lier plusieurs articles complémentaires. Pour finir, si le texte est tout simplement informatif, il faudra mettre en lien pour rejoindre la définition d’un (ou plusieurs) mot(s). C’est en agissant de cette manière que vous complèterez correctement et efficacement l’architecture de votre site internet.

Pour vous faciliter les choses, pourquoi ne pas suivre les modèles standards de présentation. La navigation se fera donc de façon instinctive pour le public, et le taux de transformation se verra changé. Il esttrès important de garder à l’esprit qu’une architecture simple permet à l’utilisateur de trouver les informations correspondantes à sa recherche, de manière très rapide.